Habitat, urbanisme, nouvelles énergies : comment passer à la sobriété énergétique, et innover ?

#1
Sur ce thème, quelles sont les forces et faiblesses de Moret-Loing-et-Orvanne au regard du développement durable, et les enjeux essentiels ?

Vous avez des idées à soumettre, des propositions à faire ? Cliquer sur la case « Répondre », en haut ou en bas de ce message, exprimez-vous, puis cliquer sur la case « Envoyer », en dessous de votre texte.


Cliquer sur l'image pour agrandir
Image

Visualiser le document PDF

Re: Habitat, urbanisme, nouvelles énergies : comment passer à la sobriété énergétique, et innover ?

#2
- Pour passer à la sobriété énergétique il faut privilégier la construction d'habitations communes à taille humaine (sans ascenseur) ,
programmes de construction piloté par la commune afin de s'assurer du respect d'un cahier des charges ambitieux en terme de matériaux utilisés et de rendement en terme d'isolation, etc ...
STOP au tout béton, polystyrène et produit issu de la pétrochimie (ce qui comprend le goudronnage des lieux de passages ) !

- installer un Vrai réseau de pistes cyclables, qui permettent de circuler en toute sécurité sur le territoire en deux roues, tricycles (etc)

- instaurer un Service de navette réguliers entre les pôles de lieux de vie, les rues commerçantes, la gare...

Re: Habitat, urbanisme, nouvelles énergies : comment passer à la sobriété énergétique, et innover ?

#3
- Mise à disposition de vélos électriques dans chaque villages et communes de la communauté de communes (Montarlot, Villecerf, Episy etc ... ) pour éviter de prendre la voiture pour gare, petites courses, poste, boulangerie, etc )
- Prévoir des zones de covoiturage
- Plus de lignes de bus desservant les petites communes en dehors des bus scolaires (trajets gare notamment)
-

Re: Habitat, urbanisme, nouvelles énergies : comment passer à la sobriété énergétique, et innover ?

#4
Une des préoccupations majeures relevées dans la fiche est le poids des maisons individuelles anciennes - 80% ! Or dans les enjeux proposés, la question de la rénovation de ces logements anciens n'est pas évoquées directement. Pourtant, plus encore que les déplacements intra-communaux, il s'agit sans doute du principal impact de nos modes de vie sur l'urgence climatique. Si les solutions d'isolation thermique existent et sont relativement accessibles pour les logements récents, elles sont plus complexes et onéreuses pour un habitat ancien, surtout dans les zones patrimoniales qui ne se prêtent pas bien à certaines techniques - isolation externe ...

Re: Habitat, urbanisme, nouvelles énergies : comment passer à la sobriété énergétique, et innover ?

#5
Si les murs en pierre clôturant l'habitat ancien présentent un certain charme (dont certains avec quelques ceps de vignes-voir mur du parking rue de la Libération) que dire des maisons récentes aux murs d'enceinte en parpaings voire en plaque béton d'une hauteur fréquemment supérieure à 2 mètres....?
Pour quelles raisons, dans les constructions nouvelles, la réglementation n'impose pas une clôture plus "légère" et.......économique !
cron